La recherche sur l’autisme à la Chaire Monique H.Bourgeois

« Une recherche publiée (…) dans la revue The Lancet Psychiatry permet de croire qu’une intervention très précoce auprès de bébés à risque d’être atteints d’autisme pourrait grandement diminuer les probabilités d’être aux prises avec ce trouble envahissant du développement. Au cours des sept dernières années, une équipe de l’Université de Manchester, au Royaume-Uni, où siège la chercheuse montréalaise Mayada Elsabbagh, a mené une étude auprès de 54 poupons présentant un risques accru d’être atteints d’autisme.  »  (La Presse+ , 22 janvier 2015)

Madame Elsabbagh fait partie de l’équipe de recherche de la Chaire Monique H.Bourgeois.

Pour lire l’article de La presse + au complet cliquez ici